Citadine électrique en LLD entreprise : le Top 5 des voitures

En dehors des utilitaires et des berlines premium, la citadine peut également susciter l’intérêt des entreprises dans la mesure où elle constitue un véhicule maniable et économique pouvant faire office de véhicule de fonction pour des collaborateurs ou pouvant assurer des missions de prospections commerciales en ville. Les entreprises qui se sentent particulièrement concernées par la préservation de l’environnement opteront pour une citadine électrique et ça tombe bien, car le marché en compte un grand nombre. Pour vous donner un aperçu des possibilités qui s’offrent à vous, voici les 5 meilleurs modèles de citadines électriques qui sont accessibles via une Location Longue Durée.

1 – Renault Zoé

La Renault Zoé est sans aucun doute le modèle de citadine électrique le plus notable du marché. Véhicule électrique le mieux vendu en France, si ce n’est dans toute l’Europe, la Renault ZOÉ a été lancée en 2013 et a été renouvelée en 2019 pour une nouvelle génération. Cette mise à jour a constitué un grand tournant dans la carrière de ce modèle dans la mesure où son autonomie a reçu un grand coup de fouet. Désormais, il profite d’une batterie de 52 kWh autorisant jusqu’à 395 km d’autonomie en cycle WLTP, soit 380 km en usage réel. À bord de ce modèle, on retrouve quelques éléments qui rappellent la Renault Clio, comme les deux écrans numériques conçus pour l’instrumentation et l’infodivertissement. Le second est compatible avec Android Auto et Apple CarPlay et intègre le système multimédia EasyLink. À l’achat, le modèle est proposé à partir de 32 500 euros, cependant, il est également proposé en location longue durée avec un contrat tout compris à un tarif de 169 euros par mois. Il s’agit d’une LLD de 37 mois et de 22 500 km avec la Renault ZOÉ d’entrée de gamme Life.

2 – Peugeot e-208

La Peugeot e-208 est la version 100% électrique de la Peugeot 208. Inspiré de ce dernier, le modèle reprend un grand nombre de ses caractéristiques physiques. Toutefois, en tant qu’électrique, la Peugeot e-208 n’a pas de pot d’échappement et dispose d’une calandre pleine. Voulant concurrencer la Renault Zoé sur le segment des citadines électrique, le véhicule a été conçu pour offrir des prestations convaincantes. Il est ainsi équipé d’un moteur électrique de 100 kW autorisant une vitesse maximale de 150 km/h. Une batterie de 50 kWh assure son alimentation en électricité et pour ne pas sacrifier l’habitabilité de la voiture, cette batterie a pris place sous le plancher. En termes d’autonomie, la Peugeot e-208 table sur 340 km en cycle WLTP, de quoi se rapprocher de son rival. Toutefois, en ce qui concerne le tarif, l’e-208 est affiché de 32 700 à 34 850 euros, et à 305 euros par mois avec une formule en LLD avec l’entretien et l’assistance compris.

3 – BMW i3

Premier modèle de la gamme électrique du constructeur bavarois, la BMW i3 a pour ambition de porter haut le nom de la marque à l’aide de technologies innovantes. Il a été commercialisé depuis 2013, mais de récentes mises à jour lui ont fait bénéficier d’une nouvelle batterie de dernière génération d’une capacité de 42 kWh. L’autonomie maximum du modèle est donc désormais de 310 km en une seule charge. En dehors d’une autonomie exacerbée, la BMW i3 s’est vue équipée de la technologie BMW eDrive. Elle a pour fonction de récupérer de l’énergie durant les phases de freinage et de décélération. La BMW i3 permet également de choisir entre 2 modes de conduite afin de gérer la consommation d’énergie. De ce fait, en fonction du trajet et du style de conduite, la BMW i3 est en mesure de parcourir plus de kilomètres qu’annoncé. Dans sa version + Edition, la BMW i3 est proposée à un tarif de 387 euros par mois pour un contrat de LLD de 36 mois et 30 000 km.

4 – Fiat 500e

Comme de nombreux constructeurs, Fiat a décliné son modèle phare, la 500e, en une version 100 % électrique, ce qui vous permet maintenant de rouler à bord d’une Fiat 500 de manière totalement écologique. Le système est composé d’un moteur électrique de 87 kW et d’une batterie de 42 kWh. Cela se traduit par une autonomie allant jusqu’à 321 km en une seule charge. Pour optimiser la capacité de la batterie, le conducteur a le choix entre trois modes de conduite. Le mode normal lui permettra de rouler en exploitant toute la performance de la voiture. Avec le mode Sherpa en revanche, il économise au maximum l’énergie dans la mesure où toutes les fonctionnalités secondaires sont désactivées. Ce mode-là n’est généralement employé qu’en cas d’extrême urgence. Enfin, il y a le mode Range qui limite la consommation en énergie de la voiture, mais pas aussi drastiquement qu’avec le Sherpa. Pour une LLD de 37 mois, 30 000 km et un apport de 2 500 euros, bonus écologique déduit, le véhicule est à partir de 129 euros par mois.

5 – Opel Corsa-e

L’Opel Corsa-e est un modèle de citadine du groupe PSA. Dotée de la même plateforme que la Peugeot e-208, à savoir, la e-CMP, elle reprend la même mécanique que celle-ci. Il s’agit du bloc électrique de 100 kW qui autorise le passage de 0 à 100 km/h en 8,1 secondes. Afin de ne pas pénaliser la voiture en termes d’habitabilité, le constructeur a installé la batterie de 50 kWh sous le plancher. Cette batterie a comme autonomie 337 km en cycle WLTP, ce qui peut s’avérer suffisant pour des trajets quotidiens. Toutefois, si le conducteur éprouve le besoin de refaire le plein de sa batterie, la voiture est munie d’un chargeur d’une puissance de 7,4 kW adapté à la recharge normale. Néanmoins, en cas d’urgence, il est possible d’avoir recours à la recharge rapide puisque le véhicule est compatible avec le connecteur Combo CCS jusqu’à une puissance de 100 kW. Dans ce cas, le véhicule récupère 80 % de son autonomie en seulement 30 minutes. La citadine électrique se décline en 3 niveaux de finition pour des tarifs allant de 30 650 à 32 650 euros hors bonus écologique. Mais pour une LLD de 48 mois avec un premier loyer majoré à 1 750 euros la voiture est accessible à partir de 189 euros par mois.