Une LLD de 12 mois : existe-t-il des offres ?

Au moment d’envisager un leasing, faites correctement la différence entre une LOA et une LLD surtout au niveau de la durée de location. Car si une LOA n’est possible qu’entre 24 et 72 mois, une LLD propose plutôt une durée de 12 à 60 mois. Quels sont les avantages et spécificités de ces offres de location ? Réponses.

Pourquoi opter pour une LLD de 12 mois ?

La Location longue durée est une formule de financement développée pour la première fois dans les années 70. Elle s’inspire de la solution de crédit-bail et sert surtout à financer l’achat de véhicules. L’idée est qu’en échange de l’usage de la voiture, l’utilisateur verse des indemnités auprès du loueur. La durée moyenne de ce type de contrat s’échelonne entre un à six ans. Si certains automobilistes préfèrent louer leur véhicule le plus longtemps possible, d’autres trouvent davantage d’intérêts à opter pour des locations courtes d’un an. Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’ils anticipent d’ores et déjà un changement de situation à venir, un déménagement ou une évolution professionnelle qui ne leur permet pas d’opter pour un contrat de long terme. Idem pour les professionnels qui ont besoin d’un véhicule de façon temporaire suite à l’acquisition d’un contrat annuel ou pour faire face à un pic d’activités épisodique empêchant de s’engager sur une longue durée. En effet, louer un utilitaire sur 36 mois alors que le contrat ne dure que 12 mois est financièrement pénalisant. La LLD de courte durée a aussi cet avantage d’être moins chère. La dépréciation du véhicule étant faible, cela se répercute sur le coût des loyers qui sera réduit. Bien évidemment, ces mensualités vont aussi dépendre des conditions du contrat : garantie, kilométrage annuel, durée du leasing, prise en charge de l’entretien et de l’assistance, etc.

Les particularités d’une LLD de 12 mois ?

La souscription d’une LLD de 12 mois s’effectue auprès d’un mandataire automobile ou d’une concession. L’offre permet de choisir entre des véhicules neufs ou d’occasion, selon les besoins de l’utilisateur et l’enveloppe disponible. En règle générale, un apport personnel est exigé par le loueur à la souscription du contrat. Ce premier loyer majoré va servir à payer certains frais dus à la mise en place du leasing. À noter que l’apport n’est pas obligatoire et qu’il est tout à fait possible de trouver des offres qui en sont exemptées. Toutefois, verser cette contribution personnelle va permettre au locataire de faire baisser le coût de ses loyers et ainsi de réduire l’effort financier dû à leur paiement. Autre chose à savoir : si les contrats de 12 mois ne sont proposés que pour les LLD, c’est parce qu’avec la LOA, cette durée ne donne pas la possibilité à l’utilisateur de lever l’option d’achat qui n’est autorisé par la loi qu’à partir du 13e mois.

Trouver facilement des offres de LLD de 12 mois

Pour trouver une offre de LLD de 12 mois, il suffit de contacter les loueurs spécialisés. Toutefois, cette démarche pouvant devenir longue et chronophage, il est conseillé de passer directement par les services de sites web spécialisés dans les simulations de leasing. Il suffit de compléter le formulaire en ligne pour obtenir des offres de loueurs compatibles avec le budget et les exigences du demandeur. Dans le cas où cette méthode n’aboutirait pas, envisager un transfert de leasing s’impose aussi comme une excellente idée. Cette formule consiste à transférer un contrat de LLD à un autre automobiliste. Ce dernier récupère un contrat en cours dont la durée s’est raccourcie. Admettons que le transfert s’effectue 12 mois après une souscription d’une LLD de 24 mois. Le repreneur va alors louer le véhicule pour un an seulement.