Quelle borne de recharge ou wallbox pour le Fiat e-Ducato ?

Le Fiat e-Ducato insuffle une véritable révolution sur le marché des véhicules utilitaires électriques en promettant l’une des autonomies les plus élevées sur le segment qui atteint jusqu’à 370 km en une seule charge. Pour un usage confortable de ce fourgon électrique, le constructeur a prévu plusieurs solutions de recharge sur Wallbox ou via des bornes rapides.

Le Fiat e-Ducato : pour une mobilité propre et une efficacité professionnelle

Arrivé tardivement sur le marché des véhicules utilitaires électriques par rapport à ses concurrents, Fiat a lancé la riposte en dévoilant le modèle à la plus grande autonomie actuellement disponible sur le marché. L’E-Ducato annonce effectivement la possibilité de parcourir jusqu’à 370 km selon le cycle WLTP et dans sa version L2H1 grâce à un pack de batteries à cinq modules d’une capacité énergétique de 79 kWh. Les utilisateurs pourront aussi miser sur une batterie de puissance inférieure à 3 modules et d’une capacité de 47 kWh déployant jusqu’à 235 km d’autonomie. Le recovery mode équipant le fourgon lui permet de continuer son trajet en dépit d’une défaillance d’un module.

D’ailleurs, les technologies ne manquent pas sur le Fiat E-Ducato. Il est constitué d’une unité de contrôle pourvue de fonctionnalités intelligentes et permettant de programmer au quotidien la charge ou d’activer la climatisation du véhicule à distance pour qu’elle ne consomme pas énormément d’énergie. Les utilisateurs pourront également choisir entre différents modes de conduite à savoir Eco pour augmenter l’autonomie, Normal pour jouer entre autonomie et performance et Power pour profiter pleinement de la puissance du moteur qui est de 90 kW/122ch pour 280 Nm de couple. Une autre innovation repose sur l’ajout du Turtle Mode qui signale le conducteur à l’approche de 0% d’autonomie et qui active un mode de conduite spécifique pour optimiser l’autonomie restante. La technologie e-Coasting/e-Braking a aussi été ajoutée pour récupérer l’énergie cinétique obtenue lors des phases de ralentissement afin de la transformer en électricité pour alimenter la batterie.

L’électrification de l’e-Ducato n’a pas eu d’impact sur ses prestations utiles. Le VUL est disponible en trois versions principales à savoir fourgon, châssis-cabine et transport de personnes. Le fourgon propose trois hauteurs, trois longueurs, un volume utile atteignant 17 m3, une charge utile jusqu’à 1900 kg et près de 24 versions disponibles. Le châssis-cabine déploie un PTAC jusqu’à 4,25 tonnes, 14 versions disponibles et quatre longueurs au choix. Quant au transport de personnes, l’e-Ducato peut accueillir jusqu’à 9 personnes et propose une version Combi ou Panorama. À noter que des options de réfrigération sont aussi au programme.

Quelle borne de recharge est compatible avec le Fiat e-Ducato ?

La borne de recharge à choisir pour le Fiat e-Ducato dépend essentiellement de la capacité énergétique de la batterie. De série, le modèle équipé d’une batterie de 47 kWh est associé à un chargeur embarqué tolérant une puissance maximale de 7 kW en courant alternatif sur réseau monophasé. La recharge à 100% s’effectue en 7h50 par ce biais.

La version munie de la batterie à 5 modules de 79 kWh pour sa part est munie de série d’un chargeur embarqué de 11 kW. En option, il est aussi possible de disposer de ce transformateur sur l’e-Ducato 47 kWh. La recharge s’effectue en 4h50 sur les 3 modules et en 8h sur les 5 modules via courant alternatif en réseau triphasé.

Il est aussi possible de brancher le véhicule sur une borne de 22 kW toujours en courant alternatif et ainsi récupérer 100% de charge en 2h25 pour la batterie de 47 kWh et 4 h00 pour celle de 79 kWh.

Par ailleurs, Fiat propose en option pour un tarif HT de 2350 euros un chargeur rapide de 50 kW afin de gagner jusqu’à 100 km d’autonomie en seulement 30 minutes. Une telle borne rapide est préconisée pour les véhicules qui ne peuvent pas attendre un long moment pour se recharger pour des raisons de productivité.

Quels sont les critères pour choisir une borne de recharge ?

La puissance ne constitue pas l’unique élément à considérer lorsqu’il est question de choisir une borne de recharge surtout s’il est question d’un usage intensif en entreprise. Il est crucial de miser sur les modèles les plus robustes à plus forte raison si l’installation s’effectue en extérieur. Les meilleures bornes révèlent un indice IP 54 qui leur permet de ne pas craindre l’humidité. La norme IP55 quant à elle garantit une résistance contre les fortes pluies.

La garantie et le service après-vente fournis par le fabricant sont aussi à prendre en compte. Normalement, l’équipement est assorti d’une garantie de deux ans.

Un autre point très important repose sur les fonctionnalités associées à la Wallbox. Les entreprises ont intérêt à miser sur les dispositifs offrant la technologie smart charging à vocation d’optimiser l’infrastructure de recharge en répartissant la puissance disponible grâce à des protocoles et des fonctions intelligents. Le smart charging permet de distribuer la puissance totale de façon équitable et dynamique sur toutes les bornes du parking en cours d’utilisation. Il évite aussi que la puissance électrique consommée dépasse le maximum autorisé par l’installation et entraîne une hausse de la facture énergétique.

Par ailleurs, la Wallbox doit fournir un système de pilotage de la recharge à distance et une détection automatique des heures creuses/heures pleines pour permettre aux utilisateurs de réaliser des économies sur la recharge.

Quel installateur pour poser une borne de recharge ?

La mise en place de la borne de recharge doit être prise en charge par une entreprise certifiée IRVE. En effet, depuis la promulgation du décret du 12 janvier 2017, les Wallbox d’une puissance supérieure à 3,7 kW doivent être installées par un électricien ayant passé une formation spécifique qui a découlé sur l’obtention de cette habilitation IRVE.

Passer par les services de ce professionnel permet dans la foulée à l’entreprise d’être éligible à la prime ADVENIR qui subventionne une partie des dépenses liées à l’installation de la borne. Cette aide donne droit à un taux d’aide total de 20 à 60% avec un plafond de 960 à 15 000 euros par point de recharge. Le montant obtenu finance la fourniture et l’installation et ne prend pas en compte le contrat de maintenance ni la supervision.