Borne de recharge gîte et chambre d’hôtes : conseils et devis

7,2 millions de voitures électriques et hybrides sillonnent les quatre coins du globe en 2019 si elles n’étaient que 17 000 en 2010. Ces statistiques publiées par l’Agence Internationale de l’Énergie prouvent que l’électromobilité est en plein essor et que la révolution est proche. Pour s’adapter dès maintenant au nouveau phénomène, les gîtes et chambres d’hôtes ont intérêt à anticiper en envisageant l’installation de bornes de recharge. Cette solution ne leur sera que profitable.

Installer des bornes de recharge en gîte et chambre d’hôtes : gage du développement de l’activité

Dans un objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050, la France prévoit la fin de la vente des véhicules thermiques en 2040, comme il a été décidé par la Loi d’Orientation des Mobilités. Un objectif qui a aussi été adopté par d’autres pays comme le Royaume-Uni, la Suède ou encore les Pays-Bas. À plus court terme, le pays envisage d’atteindre le million de véhicules électriques en circulation en 2022. Soit autant de voitures qui ont besoin d’un point de recharge pour récupérer l’énergie de leur batterie.

En installant une borne de recharge sur leur site, les gîtes et chambres d’hôtes répondent ainsi à une demande qui se fait grandissante. Il s’agit d’une manière pour eux d’offrir un service complémentaire et surtout exclusif à leurs clients. Les établissements sont encore peu nombreux à proposer une telle infrastructure et s’équiper dès maintenant permet de se démarquer par rapport à la concurrence. Une concurrence qui se fait de plus en plus rude puisque le pays enregistre actuellement plus de 60 000 chambres d’hôtes sur l’ensemble du territoire.

Avoir une borne de recharge incite les clients à venir, ce qui permet d’augmenter significativement le chiffre d’affaires. Cette démarche aide dans la foulée à révéler l’image d’une entreprise qui se soucie des problèmes environnementaux. Il est avéré que les consommateurs ne sont pas insensibles aux initiatives écocitoyennes des établissements. Ceux qui contribuent à la lutte contre la pollution sont priorisés. Ils se montrent également plus fidèles à l’égard de la structure d’accueil qu’ils recommanderont auprès de leur entourage.

On n’y pense pas souvent, mais se doter d’un point de recharge est un moyen de se faire de la publicité quasiment gratuitement. Les établissements équipés sont répertoriés sur les sites et applications mobiles de géolocalisation de bornes et sont ainsi visibles auprès des consommateurs. Ces derniers les choisiront pour leur séjour pour récupérer l’énergie de leur voiture durant la nuit.

Quelle borne de recharge choisir ?

Pour ne pas avoir à hésiter entre une recharge lente ou accélérée, un gîte ou une chambre d’hôtes a directement intérêt à opter pour la seconde solution. La recharge lente ne permet que de récupérer 20 km d’autonomie dans l’heure, ce qui peut finir par frustrer le client.

L’idéal est donc de s’orienter directement vers les bornes offrant une puissance démarrant à 7 kW. Grâce à elles, les clients pourront recharger durant la nuit et repartir le matin. Ils libèrent la place de stationnement et aident à rentabiliser l’occupation de la borne.

Le choix peut se porter sur les modèles de 7 kW, mais aussi de 11 kW et de 22 kW pour ceux qui ont des budgets élevés. Il est recommandé de s’orienter directement vers les modèles pourvus de plusieurs options telles que le pilotage à distance, le réglage de puissance, la consultation via écran, l’enregistrement des informations de consommation, le contrôle d’accès et le verrouillage.

Pour que la borne soit une source de revenus supplémentaires, il est possible de faire payer la recharge par exemple pour les utilisateurs qui ne sont pas clients de l’hôtel. La facturation peut s’effectuer au temps ou au kWh consommé. La gestion de la facturation peut se faire de façon automatisée afin de se simplifier la vie.

Quel est l’investissement nécessaire ? Comment se faire connaître ?

Le prix d’une borne de recharge est très variable, car plusieurs paramètres entrent en jeu pour déterminer le coût du projet. Puissance, fonctionnalités intégrées, nombre de bornes, nombre de prises, marque du matériel sont autant d’éléments à prendre en considération. À cela s’ajoute le prix de l’installation électrique c’est-à-dire la mise en place du disjoncteur, l’alimentation via les câbles, la création d’un chemin de câbles, etc. Les installations de génie civile viennent aussi gonfler la facture, car il se peut que les places de stationnement doivent être peintes ou que des marquages au sol soient réalisés.

Pour financer l’intervention, le gérant de l’établissement peut aussi demander à bénéficier du programme ADVENIR qui a été reconduit jusqu’en 2023. À travers cette aide, l’État s’engage à prendre en charge une partie du coût de la fourniture et de l’installation à hauteur de 60% pour les points de recharge. Afin d’y être éligible, il est nécessaire de respecter un minima technique, de souscrire aux options de supervision, de maintenance et d’abonnement et surtout de faire appel à un installateur certifié IRVE.

Une fois que la borne est installée en bonne et due forme, il sera impératif de se faire référencer sur les sites et applications mobiles de géolocalisation spécialement dédiés aux bornes de recharge situées en France et ailleurs dans le monde. Plusieurs solutions sont disponibles pour gagner en visibilité : ChargeMap, Google Maps, Booking.com ou Destination Charging de Tesla. Certains outils comme ChargeMap fonctionnent comme un réseau social et permettent de partager des photos et avis sur un site équipé d’un point de recharge. Si un visiteur a été satisfait du service, il recommandera l’endroit aux autres utilisateurs de l’application, ce qui favorise le gain de trafic pour la chambre d’hôtes.

Demander un devis et comparer les offres

Il n’est pas évident de connaître avec précision le budget alloué pour installer une borne de recharge. C’est pourquoi il est impératif d’effectuer une demande de devis auprès de spécialistes afin d’avoir une idée plus précise de l’investissement. Les chiffrages financiers doivent être obtenus auprès d’entreprises labellisées IRVE. Elles sont les seules à détenir l’expertise nécessaire pour une installation conforme au cahier des charges et à la règlementation. Une fois les devis obtenus, il suffira de les comparer entre eux afin de trouver l’offre la plus compétitive.