Borne de recharge 3, 7, 11 ou 22 kW, laquelle choisir pour une installation en entreprise ?

L’implantation d’une borne de recharge en entreprise n’est pas aussi aisée que l’on croit. Il existe une myriade de paramètres à prendre en considération comme la puissance de l’infrastructure. Si celle-ci est insuffisante ou trop élevée, elle risque de nuire à la productivité de l’entreprise et devient un facteur d’échec de l’usage d’une flotte électrique. Il convient alors de bien choisir la puissance de son installation en prenant soin de se faire accompagner par des professionnels expérimentés.

Borne de recharge : une histoire de puissance

L’utilisation d’une voiture électrique est conditionnée par la recharge. Sans l’existence de borne adaptée, il est inutile d’envisager de rouler à bord de ces autos à watts. Au départ, les utilisateurs pouvaient se contenter d’une recharge sur une prise de courant standard. À l’époque, les batteries développaient de faibles densités énergétiques et n’avaient pas besoin d’une puissance électrique élevée pour pouvoir se recharger. Aujourd’hui, la donne a complètement changé. Non seulement les batteries sont devenues surpuissantes, mais de plus, l’usage de la prise domestique est déconseillé à cause des dangers qu’elle représente avec les risques de surchauffe de la prise et des câbles.

La borne de recharge est la seule technologie préconisée pour récupérer l’autonomie du véhicule en toute sécurité et rapidement. Elle permet de recharger dix fois plus vite qu’une prise standard. Dans les entreprises envisageant une conversion vers l’électromobilité, le choix de la meilleure infrastructure conditionne le succès de la transition. Avoir des bornes adaptées permet une utilisation optimale de la flotte, d’offrir une solution de recharge à la clientèle et de favoriser le passage à la mobilité verte des collaborateurs. Le choix de la bonne puissance n’est pas à négliger pour un meilleur confort lors de la recharge. Les bornes fonctionnent en courant alternatif (AC) ou en courant continu (DC). Pour un usage privé, les modèles AC sont préconisés, car ils sont plus faciles à installer. Quatre niveaux de puissance sont proposés : 3 kW, 7,4 kW, 11 kW et 22 kW. En courant continu, la puissance démarre à 50 kW pour aller jusqu’à 350 kW.

Quelle puissance choisir pour une borne en entreprise ?

La puissance reste un détail à ne jamais négliger lors du choix d’une borne de recharge en entreprise. Elle a un impact sur le temps de charge et l’autonomie gagnée. Une borne de 3,7 kW recharge 15 à 30 km/heure tandis qu’un modèle de 7,4 kW permet de récupérer 30 à 40 km/heure. Les versions à 11 kW procurent 60 à 70 km d’autonomie en une heure et celles à 22 kW permettent d’obtenir jusqu’à 100 voire 120 km/heure.

Si l’infrastructure est prévue pour une flotte de véhicules utilitaires constamment en tournée et stationne très peu, il est préconisé d’opter pour une puissance élevée de 22 kW. De cette façon, les voitures récupèrent au plus vite leur autonomie et peuvent reprendre rapidement la route pour ne pas nuire à la productivité. En revanche, s’il s’agit d’offrir une solution de recharge à des employés de bureau dont les véhicules restent stationner durant des heures, il est possible de se contenter de bornes de 7,4 kW ou de 11 kW. Ces puissances sont aussi recommandées dans les hôtels, étant donné que les clients restent la nuit et ont donc du temps devant eux. S’il est question d’un restaurant, il est conseillé de se tourner vers les bornes rapides de 22 kW. Les clients restent stationner moins de deux heures, le temps de déjeuner, c’est pourquoi ils doivent pouvoir rapidement se recharger.

Quel type de borne de recharge est idéal pour un usage professionnel ?

À part la puissance, d’autres critères sont à prendre en considération lors du choix d’une borne de recharge en entreprise. La marque reste un critère fondamental. L’essor de l’électromobilité a engendré le développement des offres d’infrastructures de recharge. Les fabricants spécialisés dans les équipements électriques et les nouvelles sociétés spécialisées se partagent le marché. Parmi les marques les plus connues figure Wallbox fondée en 2015 et réputée pour ses bornes connectées et bidirectionnelles. D’autres maisons ont aussi acquis une forte réputation dans le domaine des bornes de recharge telles que Hager, Legrand, Schneider ou EVBOX.

La durabilité reste aussi un élément important lors du choix d’une infrastructure de recharge dédiée aux entreprises puisque celle-ci subit une utilisation intense. Il est impératif de privilégier les matériels robustes et conformes aux normes. Les meilleures bornes affichent les indices de protection IK et IP les plus élevés et se munissent de détecteurs de fuite de courant pour encore plus de sécurité. Étant donné qu’elles sont dédiées à plusieurs utilisateurs, elles doivent s’équiper d’un lecteur de badges RFID qui donne l’accès à l’infrastructure. La connexion Wifi et Bluetooth sont d’autres critères de choix déterminant. Il est également possible d’avoir des bornes pouvant être configurées pour un accès payant et une facturation de la session de charge.

Combien coûte une borne ? Comment la financer ?

L’avantage de choisir des bornes de 3,7 kW, 7 kW, 11 kW ou 22 kW est qu’elles sont moins onéreuses que les chargeurs à 50 kW et plus fonctionnant en courant continu. En fonction des modèles, il est possible de bénéficier d’un tel équipement dès 1000 à 1500 euros, pose non comprise. Le coût de l’appareil va aussi dépendre de la marque, des fonctionnalités avancées, du système de connectivité, du mode d’accès offert ou du niveau de protection.

L’installation doit être prise en charge par un technicien certifié IRVE. Il est le seul habilité à manipuler de telles infrastructures et accompagne les entreprises dans le choix du meilleur matériel et de la bonne puissance. Le professionnel apportera aussi des conseils sur le financement d’une borne de recharge. Il aiguillera son client sur les aides qu’il est susceptible d’obtenir à l’instar du programme ADVENIR qui couvre les coûts de fourniture et d’installation à hauteur de 20% pour les points de recharge privés à destination des salariés ou des flottes. Le montage du dossier est pris en charge par le spécialiste IRVE pour que son client devienne éligible à l’aide.