Borne de recharge ville et collectivité : conseils et devis

Les engagements en faveur de l’électromobilité s’inscrivent dans un véritable mouvement mondial et pas uniquement en Europe. En France, la mise en place de la loi LOM 2019 devrait contribuer à l’essor de la mobilité zéro-émission pour lutter contre la pollution atmosphérique et réduire les nuisances sonores dans les villes. Les collectivités sont rudement mises à contribution dans le développement des nouvelles solutions de transport plus « vertes » qui permettraient dans la foulée de renforcer l’attractivité sur leur territoire.

La borne de recharge : que des avantages pour les villes et les collectivités

La France s’investit fortement dans le développement des infrastructures de recharge publiques et privées pour accompagner et augmenter la demande de voitures électrifiées. Cette stratégie constitue une des lignes directrices de la loi LOM de 2019 qui s’est fixée des objectifs particulièrement ambitieux. En 2030, la réduction des émissions de gaz carbonique devra être de 37,5% et en 2040, le pays prévoit d’interdire définitivement la vente de voitures ayant recours aux énergies fossiles carbonées. L’objectif final est d’atteindre la neutralité carbone pour 2050. La loi LOM s’appuie sur certaines constatations notamment l’insuffisance d’infrastructures de recharge pour voitures électrifiées au sein de certains territoires. Pour pallier cette problématique, elle incite les collectivités à s’équiper.

Cette démarche est profitable à bien des égards pour les villes. Avoir des bornes de recharge encourage les mobilités propres et pousse les habitants à transiter vers des modes de transport plus respectueux de l’environnement. En disposant de multiples points de recharge, les particuliers et professionnels seront plus facilement attirés par les voitures électriques. L’investissement en vaut la peine étant donné qu’il participe à l’amélioration des conditions de vie de la population grâce à l’absence de pollutions et de bruits. Dans certaines localités, il est même possible de disposer de places de stationnement gratuites pour les utilisateurs de voitures propres.

La ville qui possède une infrastructure de recharge importante se veut plus attractive aux yeux des particuliers et des entreprises. Les utilisateurs de voitures vertes seront davantage tentés à l’idée de s’installer dans une ville équipée plutôt que dans une autre dépourvue de points de recharge. Par ailleurs, les voyageurs qui ont besoin de récupérer l’autonomie de leur auto feront des haltes sur la ville, ce qui permet d’augmenter l’achalandage dans les commerces présents.

L’aide ADVENIR

Dans l’installation des points de recharge, les collectivités ne sont pas livrées à elles-mêmes. L’État a prévu divers programmes et subventions pour les aider à financer les installations. La prime ADVENIR représente l’un des dispositifs les plus importants et les plus couramment évoqués. Créé en 2016, ce programme intervient en complément des initiatives publiques déjà existantes pour soutenir l’essor de l’électromobilité. Il s’est doté d’un budget total de 100 millions d’euros en vue de financer jusqu’à 45 000 points de recharge pour 2023. Le programme ne tient compte que de la fourniture et de l’installation des bornes de recharge et ne prend pas en charge les services en supplément comme le contrat de maintenance ou la supervision. Il couvre les frais de matériels et de pose à hauteur de 30 à 60%. Les collectivités qui envisagent d’installer des bornes en voirie pourront bénéficier d’un taux d’aide de 60% avec un plafond par point de recharge de 2100 à 18 000 euros en fonction de la puissance du matériel installé. Pour être éligible, il est impératif que l’installation soit ouverte au public et surtout, qu’elle soit mise en place par un électricien certifié IRVE. À noter que le programme comprend aussi le dispositif de « borne à la demande » qui permet à un particulier ou une entreprise ne disposant pas de solutions de recharge de demander l’installation d’une borne partagée située à 500 mètres du lieu de travail ou de résidence auprès de la collectivité. Le programme « borne à la demande » donne droit à une surprime de 300 euros par point de recharge pour un total maximum de 3000 euros par point de recharge.

L’installation d’une borne de recharge pour une collectivité

Comme les collectivités n’ont pas forcément toutes les compétences nécessaires pour installer et gérer des infrastructures de recharge de voitures électrifiées, elles peuvent transférer cette tâche aux syndicats d’énergie ou aux intercommunalités. La décision doit être votée par les conseils municipaux des communes membres. Un arrêté du représentant de l’État prononce le transfert de compétences.

Pour que les points de recharge soient conformes aux normes, ils doivent respecter certaines obligations techniques dans le cadre de leur conception et de leur aménagement. Par exemple, au niveau du standard des prises, l’aménageur doit installer une prise type 2 pour la recharge en mode 3 et une prise type E pour la recharge en mode 1 ou 2 dans le cadre d’une charge normale. Dans le cadre d’une charge rapide, il est nécessaire d’équiper la station de câbles en courant alternatif avec un connecteur type 2 et de câbles en courant continu avec une prise type CHAdeMO et Combo 2. Les collectivités peuvent installer des bornes de recharge normale standard de 3,7 à 7 kW de puissance, des bornes de recharge accélérée de 22 kW ou des points de recharge rapide de 43 kW triphasé AC et 50 kW DC.

Au niveau de la supervision, il est recommandé de disposer d’un système de suivi à distance pour les superchargeurs. Les bornes de puissance inférieure n’ont pas obligatoirement besoin d’un tel dispositif de suivi. Néanmoins, il reste impératif de contrôler régulièrement son état de fonctionnement. La maintenance doit être la plus efficace et la plus réactive possible pour que les bornes soient disponibles au public en tout temps.

Quant à l’utilisation plus spécifiquement, il est possible de rendre les bornes payantes afin de rentabiliser l’investissement. Le règlement peut se faire par le biais d’une application mobile, d’une carte bancaire ou d’un lecteur de badge RFID.

Combien coûte la mise en place d’une borne de recharge ? Le devis.

La mise en place d’une borne de recharge implique un investissement conséquent. Les villes et les collectivités doivent payer pour la fourniture du matériel et pour l’installation en elle-même. Le coût de la borne de recharge dépend de la puissance, de la marque et des fonctionnalités l’équipant tandis que le tarif de l’installation est lié à l’ampleur des travaux à réaliser : raccordement de la borne à l’installation électrique, travaux de remise aux normes de l’installation électrique, travaux de génie civil, etc. Il est préférable de lancer un appel d’offres pour obtenir différents devis émis par les entreprises installatrices afin de connaître l’enveloppe budgétaire à affecter au projet.