Quel fourgon choisir pour aménager son food truck ?

La tendance est au food truck. Manger sur le pouce des pizzas, des burgers, des glaces, des pâtes ou des salades est devenu une habitude chez de nombreux consommateurs, ce qui explique le succès fulgurant de ces restaurants ambulants. Ce phénomène pousse les entrepreneurs à vouloir lancer leur propre food truck. Le point de départ d’un tel projet consiste à choisir le bon fourgon qu’il suffira par la suite d’aménager en fonction des besoins et des spécialités culinaires du restaurant.

Les fourgonnettes

Bien qu’elles fassent partie des VUL les plus petits du marché, les fourgonnettes peuvent parfaitement être transformées en un food truck. Elles sont idéales pour disposer d’un véhicule compact pouvant circuler n’importe où en ville et pouvant se garer aisément sur les différentes zones de stationnement. Il suffira de faire appel à son imagination pour l’aménager de façon à gagner en confort et en praticité. Les fourgonnettes ne sont pas forcément adaptées au food truck proposant une grande cuisine et ayant besoin de beaucoup de matériels compte tenu de leur faible capacité de chargement. Elles peuvent par exemple être utilisées pour un restaurant servant des plats déjà préparés dans une cuisine traditionnelle et vendus ensuite dans le food truck.

Sur ce segment, les professionnels peuvent choisir l’incontournable Renault Kangoo Express, une référence sur son segment. Renault travaille avec un large réseau de carrossiers en mesure de transformer le VUL en un food truck. En termes de charge utile, la Kangoo Express oscille entre 583 et 547 kg tandis que son volume de chargement va de 3,3 à 3,9 m3.

Chez Citroën, le Berlingo Van s’inscrit comme un modèle iconique sur le segment des fourgonnettes. Avec un volume de chargement de 3,3 m3 à 4,4 m3 dans sa version XL, il propose plus d’espace pour permettre aux restaurateurs d’être plus à l’aise et efficaces dans la préparation de leurs recettes. En termes de charge utile, le Berlingo Van offre jusqu’à 1000 kg.

Avec son volume de chargement de 3,4 à 5 m3, le Fiat Doblo Cargo offre les dimensions nécessaires pour une petite activité de food truck. Sa charge utile oscille entre 705 et 1035 kg et sa longueur intérieure atteint 3,4 m.

Les fourgons compacts

La catégorie des fourgons compacts est particulièrement large. Les constructeurs sont nombreux à se positionner sur ce segment, car ces VUL sont pratiques. Ils offrent un volume de chargement suffisant pour assurer un aménagement professionnel adapté et ont des dimensions compactes qui leur permettent de sillonner la ville avec aisance.

Dans cette catégorie, les spécialistes de la street food peuvent par exemple jeter leur dévolu sur le Ford Transit Custom qui est un des best-sellers de la maison américaine. Le véhicule se démarque par son large choix de motorisations allant du diesel, au diesel hybride en passant par l’hybride rechargeable. La version fourgon en empattement court affiche 7,2 m3 de volume utile qui passe à 8,3 m3 en empattement long. Le PTAC quant à lui va de 2600 à 3400 kg.

L’Opel Vivaro s’inscrit également comme un excellent choix pour les restaurateurs. Le fourgon compact existe désormais dans une version électrique avec une autonomie de 230 à 330 km grâce à une batterie atteignant une capacité énergétique de 75 kWh. Le Vivaro déploie une longueur de chargement maximale de 4 mètres dans sa version L3 et un volume utile de 6,6 m3.

Remportant le titre International Van of the Year 2021, le Peugeot Expert est un fourgon compact qui pourra être apprécié des professionnels de la street food, car il a été conçu pour faciliter les transformations. Le VUL se dote entre autres de boîtiers de connexion qui permettent l’intégration d’installations électriques sans toucher au schéma de distribution originel. Dans ses versions châssis cabine, le Boxer peut accueillir des caisses munies d’un volume de chargement plus important et sécurisées par des renforts et points d’ancrage dédiés.

Les fourgons grand volume

Opter pour un fourgon grand volume est une excellente alternative pour les restaurateurs qui ont besoin d’un maximum d’espace. Toutefois, ils doivent garder en tête que les équipements et la place disponibles influencent le gabarit du food-truck. S’ils misent sur un utilitaire dépassant un poids total de 3,5 tonnes, il sera nécessaire de détenir un permis C qui est obligatoire pour les poids lourds. D’où l’intérêt de ne pas se tromper sur son choix.

Sur ce segment, le Renault Master se distingue par sa haute polyvalence, car il déploie un volume utile allant de 8 à 22 m3. Il suffira de jouer sur les configurations en personnalisant notamment la longueur, la hauteur ou encore l’empattement. La charge utile quant à elle peut aller jusqu’à 2000 kg.

Dans la série des grands fourgons qui affichent un volume utile de 20 m3 figure également l’Iveco Daily. Plus précisément, avec un toit bas H1, le volume de chargement est de 7 à 9m3 et passe à 11 à 17 m3 en toit médium H2. Quant au toit haut H3, il est de 13 à 20 m3. Le PTAC autorisé en charge quant à lui va de 3,3 à 7 tonnes.

Les professionnels qui rêvent d’un food truck entièrement personnalisé ont aussi comme option de se tourner vers les fourgons châssis-cabine qui pourront être aménagés de façon sur-mesure. Le Man TGE ou le Mercedes Sprinter par exemple existe dans ces versions châssis cabine.

Acheter un food truck neuf, d’occasion ou prêt à l’emploi

L’un des dilemmes auxquels seront confrontés les entrepreneurs souhaitant ouvrir un food truck porte sur le choix d’un camion d’occasion, neuf, prêt à l’emploi ou à aménager entièrement. Le modèle d’occasion est une solution intéressante pour ceux qui ont un budget restreint ou ceux qui débutent. Sur le marché, il existe des modèles déjà aménagés qu’il suffira de rénover pour s’adapter à l’activité. Le camion neuf représente le choix du sur-mesure. Les utilisateurs pourront définir les personnalisations et les équipements dont ils ont besoin. Une autre option avantageuse consiste à miser directement pour les food truck prêts à l’emploi proposés par des carrossiers spécialisés. Ces derniers ont déjà été aménagés par le constructeur et sont immédiatement opérationnels.