Focus sur Sébastien Loeb, la star du rallye

Depuis le début de la saison WRC 2013, Sebastien Loeb a déjà annoncé sa décision de prendre sa retraite, au grand dam de ses fans. Et le dernier Rallye de France-Alsace qui vient de se clôturer ce dimanche 6 octobre 2013 était la dernière compétition à laquelle le pilote français participait. Cette fin de carrière très récente est l’occasion pour moi de vous proposer une petite biographie de ce pilote de rallye.

Sébastien Loeb ne se destinait pas à une carrière de pilote de rallye

Depuis toujours, ma grande passion était la Formule 1. Seulement, au fil des années, lorsque j’ai entendu parler des prouesses de Sebastien Loeb, un pilote français dans le World Rally Championship, j’ai commencé à suivre de plus près l’alsacien. À mon grand bonheur d’ailleurs, puisque ce denier enchaînait victoire sur victoire.

Progressivement, je suis vite devenu un fan inconditionnel de Sebastien Loeb et je ne ratais plus aucune de ses courses. Et comme toute personne passionnée qui se respecte, je voulais tout simplement être incollable sur le pilote. Grande était ma surprise en apprenant qu’au départ, Sebastien Loeb n’envisageait pas du tout de devenir un jour un pilote automobile professionnel.

En effet, issu d’une famille modeste, l’alsacien envisageait d’embrasser la profession d’électricien. Par ailleurs, nombreux d’entre vous l’ignorent encore sans doute, mais l’intéressé était déjà engagé dans une autre discipline sportive qu’est la gymnastique. Athlète de haut niveau, Sebastien Loeb a même été sacré quatre fois champion de la région d’Alsace.

Sébastien Loeb

Ses débuts...

Toutefois, même si Sebastien Loeb n’aurait sans doute jamais imaginé devenir plus tard une légende du rallye, ce dernier se passionnait déjà pour la vitesse. Et c’est lors d’une course automobile en 1995 que l’alsacien s’est fait remarquer par Dominique Heintz, qui lui a d’ailleurs appris les secrets de réussite d’un bon pilote automobile. C’est ce dernier qui lui trouvera également les sponsors qui financeront sa toute première voiture de course la 106 1.3.

En 1997, Sebastien Loeb rencontre alors Daniel Elanaqui, qui deviendra, par la suite, son copilote. D’ailleurs, Daniel Elana qui restera aux côtés du pilote, jusqu’à la fin de sa carrière. Sinon, pour moi 1999 reste l’année le plus importante dans la carrière de Sebastien Loeb, puisque c’est à cette époque que l’intéressé intègre l’équipe de France des Espoirs de la FFSA et commence alors sa très longue collaboration avec l’écurie française Citroën. Néanmoins, il faudra attendre 2003 pour que le pilote alsacien participe au très prestigieux WRC.

Son palmarès

Même si toute la dernière course du pilote alsacien s’est terminée par un abandon, pour cause de sortie de route, pour moi, Sébastien Loeb est l’un des plus grands pilotes de rallye français, toutes époques confondues. Pour cause, tout au long de sa carrière, le pilote a tout simplement été sacré successivement neuf fois champion du monde de WRC, de 2004 jusqu’en 2012. Ainsi, c’est en 2004 avec la Citroën Xsara WRC que Sebastien Loeb a signé sa toute première victoire, dans le cadre du rallye de Chypre. Par ailleurs, le pilote a également participé au 24 Heures du Mans en 2006.

Écrit par Matt le dans Sport automobile

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : 4vyy99jcjy