Véhicules utilitaires hybrides : quelle est l’offre ?

Les véhicules équipés de moteurs alternatifs connaissent un essor fulgurant ces dernières années. Les modèles hybrides sont entre autres largement plébiscités en raison des économies de carburant offertes. Sur le segment des véhicules utilitaires, les versions hybrides ou hybrides rechargeables se font relativement rares, car les constructeurs préfèrent se concentrer sur le développement des autos purement électriques. Les principaux fabricants qui se sont lancés sur ce créneau sont représentés par Ford et Volkswagen qui promettent des offres qualitatives à leur clientèle professionnelle.

Les véhicules utilitaires hybrides : quelles particularités ?

Les premiers véhicules utilitaires hybrides vendus en série font leur apparition sous l’impulsion de Toyota qui commercialise sa Prius à partir de 1997. Le véhicule a été exclusivement disponible dans l’archipel, avant de débarquer en Europe sous la forme d’une troisième génération qui a obtenu le titre de voiture européenne de l’année 2005 sur le continent.

Face au succès de la Prius et devant les contraintes écologiques et la crise du pétrole, plusieurs autres constructeurs vont s’intéresser à cette technologie en annonçant des programmes de recherche. De General Motors, à BMW, en passant par Mercedes, Ford ou PSA, l’intérêt des fabricants pour l’hybridation a permis le développement de ce système. Désormais, les véhicules étrennent différents niveaux d’hybridation à savoir l’hybridation légère, l’hybridation classique et l’hybride rechargeable.

Baptisée mild hybrid, mHEV ou micro-hybride, l’hybridation légère est la plus simple et la moins onéreuse. Un alterno-démarreur assiste le moteur thermique en assurant la fonction de générateur et en récupérant l’énergie délivrée lors des décélérations et des freinages. Une petite batterie de 48 V est intégrée pour stocker l’énergie qui sera utilisée pour démarrer ou couper le moteur à l’approche d’un feu rouge ou à faible allure. Conduire en mode 100% électrique est impossible avec la technologie MHEV.

En revanche, l’hybridation classique ou full hybride autorise une conduite sans émission, mais seulement sur 2 ou 3 km au maximum sur une vitesse bridée à 50 km/h. Ce type de véhicule est équipé d’un moteur principal thermique et d’un électromoteur.

Quant à l’hybride rechargeable ou PHEV, elle est la plus courante aujourd’hui sur le marché. Elle a droit à une batterie d’une plus grande capacité qui permet de circuler en 100% électrique sur de plus longues distances de 50 km environ et jusqu’à une vitesse de 130 km/h. Bien qu’il soit muni d’un système de freinage à récupération énergétique, le véhicule PHEV a besoin d’être branché à une source d’énergie externe comme une prise ou une borne pour recharger la batterie.

Quels sont les avantages d’adopter un utilitaire hybride ?

Adopter l’hybridation sur sa flotte professionnelle est gage d’innombrables avantages. D’un point de vue fiscal, les entreprises profitent d’une réduction partielle ou totale de la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS). Ainsi, elles ont l’opportunité d’accéder à une exonération totale sur la TVS si l’utilitaire émet moins de 50 g de C02/km selon le protocole WLTP. Les véhicules rejetant entre 51 et 121 g de CO2 par km quant à eux bénéficient d’une exonération sur trois ans. Par ailleurs, les modèles hybrides disposent de plafonds d’amortissement plus élevés en comparaison avec les autos thermiques qui sont de 20 300 € entre 20 et 59 g/km, 18 300 € entre 60 et 130 g/km et 9900 € à partir de 131 g/km.

Un autre avantage des utilitaires hybrides repose sur la réduction de consommation. Cette baisse s’annonce importante en fonction de la durée totale d’utilisation du moteur thermique. Selon le groupe Renault, la diminution de la consommation de carburant d’un modèle hybride rechargeable est de l’ordre de – 75% par rapport à un moteur thermique et de – 40% sur un véhicule hybride classique. En entreprise, le carburant représente l’un des plus importants postes de dépenses du parc auto. En adoptant une flotte hybride rechargeable, elle parvient à mieux maîtriser le TCO.

La réduction d’émissions constitue aussi un autre atout phare des véhicules hybrides. Ces derniers permettent aux entreprises de révéler une image plus respectueuse de l’environnement. Sur un modèle non rechargeable, la baisse des quantités de CO2 est de – 30% quand elle atteint -75% sur les hybrides rechargeables.

Ford Transit Custom hybride

Les véhicules utilitaires hybrides se veulent extrêmement rares sur le marché, car les constructeurs ont privilégié les modèles 100% électriques. Ford se positionne comme le seul fabricant disposant d’offres sérieuses sur ce segment. Il propose le Transit Custom dont la réputation a été forgée par sa qualité de conception, sa fiabilité ainsi que sa robustesse. L’utilitaire dispose d’un volume de chargement de 6 à 8,3 m3 de L1H1 à L2H2, le rendant capable de transporter jusqu’à 3 europalettes. Sa longueur de chargement atteint 3,4 m en version L2, sa charge utile maximale frôle 1455 kg et sa hauteur de chargement est de 1,778 m. Le Ford Transit Custom est commercialisé sous forme de fourgon avec une cloison vitrée ou non pour délimiter l’espace de chargement, de cabine approfondie offrant une charge utile maximale de 1045 kg et un PTAC de 3200 kg ou encore de Kombi de 9 places. Sous le capot, il livre différents choix de motorisations parmi lesquels figurent le diesel, le diesel hybride et l’hybride rechargeable. Les moteurs de 105 ch, 130 ch, 170 ch et 185 ch s’accompagnent de la technologie d’hybridation légère mHEV munie d’un alterno-démarreur récupérant l’énergie issue du freinage et de la décélération et la stockant dans une batterie de 48 volts. Les utilisateurs peuvent également miser sur le Ford Transit Custom Hybride rechargeable proposant une autonomie jusqu’à 42 km en mode zéro émission.

Volkswagen Multivan T7 hybride rechargeable

Commercialisé depuis 2022, le Volkswagen Multivan T7 représente la nouvelle offre de minibus proposée par le groupe. Il dispose d’une capacité de sept places et se décline en un modèle de base de 4,98 m et une version rallongée de 5,18 m pour une hauteur de 1,90 m dans les deux versions. En complément de la boîte automatique « shift-by-wire » disponible de série, le Multivan T7 a désormais droit à une motorisation hybride rechargeable prenant la forme d’un bloc 1.4 litre TSI de 136 ch combiné à un électromoteur de 116 ch. Au total, la puissance délivrée atteint 160 kW/ 218 ch. Le véhicule bénéficie d’une batterie lithium-ion de 13 kWh qui lui est suffisant pour lui permettre de circuler en mode zéro émission sur 48 km. La recharge peut s’effectuer en 3h40 sur une prise de 3,6 kW et en 5h en 2,3 kW.