Leasing Hyundai Kona electric – LOA & LLD voiture électrique entreprise

Aucun résultat

Pour ne pas être mauvaise élève, Hyundai surfe sur la tendance du moment en déclinant sa Kona en une version 100% électrique. Ce modèle s’adresse entre autres aux entreprises intéressées par l’électromobilité et désireuses d’étayer leur flotte de plus de voitures électriques. Avec son design audacieux, sa remarquable habitabilité et sa grande autonomie, la Kona electric a toutes les cartes en main pour conquérir le cœur du public. Et comme elle est accessible en leasing, c’est une raison de plus pour faire son acquisition dès maintenant.

Hyundai Kona electric : les particularités de la version électrique

En octobre 2017, Hyundai lance la Kona, un SUV urbain qui vient substituer à la Hyundai ix20. Un an plus tard, le constructeur coréen prend l’initiative de la décliner en une version électrique. Du point de vue du design, le crossover arbore le même ADN que la Kona thermique sauf qu’elle gagne 5 mm de hauteur et 15 mm de longueur. Les jantes 17 pouces spécifiques et la calandre pleine distinguent aussi l’électrique de la thermique. Sur la Kona, tout se joue au niveau de la motorisation et de la batterie. La version « basique » annonce un moteur de 135 chevaux atteignant en 9,3 secondes le 0 à 100 km/h. La batterie dotée d’une capacité énergétique de 39,2 kWh pour sa part affiche 289 km d’autonomie. La version « Long Range » propose de plus importantes performances. Son moteur de 150 kW ou 204 chevaux peut atteindre en 7,6 secondes le 0 à 100 km/h. La batterie de 64 kWh quant à elle offre une autonomie de 484 km. Grâce au mode de charge rapide, la Kona n’a besoin que d’une heure pour récupérer 80% de son énergie. Devant de tels exploits, elle parvient à séduire les entreprises en quête de véhicules de fonction respectueux de l’environnement et leur permettant de prôner leur responsabilité sociétale.

Leasing Hyundai Kona electric : comment baisser la facture ?

La Kona electric est disponible sur une gamme de prix allant de 34 900 euros à 46 400 euros. Par chance, il est possible d’économiser sur le prix d’acquisition en usant du bonus écologique. Lors de la souscription à une Location de Longue Durée, qui au lieu d’acheter le véhicule consiste à le louer sur une période de 1 à 6 ans, le locataire va devoir payer un apport initial. Celui-ci peut être déduit du bonus écologique atteignant les 6000 euros. Et si l’entreprise est éligible à une Prime à la conversion, elle accède à une aide de 2500 euros. De quoi largement l’inciter à faire une LLD. Pour diminuer davantage le prix du contrat, il suffit de limiter les options qui ne sont pas indispensables pour la Kona. En outre, il est crucial de déterminer un bon kilométrage. Quand on sait que le véhicule sera utilisé pour un usage professionnel et probablement personnel, évaluer les distances à parcourir sur l’année évite de payer de lourdes pénalités sur le dépassement kilométrique.

Fin de location : quelles sont les sorties possibles ?

En procédant à une LLD, une entreprise a deux options après la fin du contrat : restituer la voiture ou renouveler le contrat. La première alternative est intéressante dans la mesure où une voiture électrique est pénalisée par la durée de vie de sa batterie. Bien que des avancées majeures aient été réalisées en la matière, la batterie perd sa capacité d’année en année. Rendre le véhicule avant que la garantie constructeur n’expire évite dans la foulée les ennuis mécaniques. La seconde option consiste à renouveler le contrat en louant un nouveau modèle. On sait que Hyundai envisage de sortir 11 véhicules électriques d’ici 2025. Il s’agit d’une opportunité pour profiter des prochaines technologies à échéance d’un leasing démarré maintenant.