Leasing Ford EcoSport – LOA & LLD entreprise

Votre devis personnalisé

J'accepte que mes informations soient transmises à des partenaires de Véhicules Pros afin d'obtenir une tarification dans le cadre d'une offre de leasing

* Champs obligatoires

FORD
EcoSport1.0 EcoBoost 125ch S&S BVM6 Titanium avec options TitaniumEssence
boite Manuelle | 5 Portes |
Contrat : LOA
Apport : 0%
Véhicule : Sur commande
Prix TTC: 19 880 €
Auto IES
Remise : 13,00%
à partir de 276,00 € / mois
FORD
EcoSport1.0 EcoBoost 125ch S&S BVM6 ST-Line ST-LineEssence
boite Manuelle | 5 Portes |
Contrat : LOA
Apport : 0%
Véhicule : Sur commande
Prix TTC: 21 212 €
Auto IES
Remise : 10,50%
à partir de 305,30 € / mois

Ses débuts sur le marché européen se sont faits à la hâte, mais depuis, le Ford EcoSport s’est très bien rattrapé. D’ailleurs, pour prouver que tout va bien, il va se décliner en une nouvelle mouture pour 2020 qui va être encore plus stylée et technologique pour correspondre aux besoins d’un public de tout ordre y compris les entreprises. Point non négligeable : le SUV reste accessible en location longue durée pour les professionnels.

Ford EcoSport : un SUV sous-compact à l’américaine

Au départ, le Ford EcoSport n’avait pas pour vocation d’être commercialisé sur le marché européen et a plutôt été conçu à destination des pays émergents tels que l’Inde et l’Amérique Latine. Cependant, étant donné que le segment des SUV a continué de prendre de l’importance, le constructeur américain devait absolument occuper le terrain sur ce marché en pleine ébullition. Un de ses premiers objectifs était d’arriver à concurrencer le Renault Captur et le Peugeot 2008. Malheureusement, le SUV a connu des débuts plutôt compliqués notamment à cause d’un design inadapté au public du Vieux Continent. Sa roue de secours placée à l’arrière à la manière d’un vrai 4×4 a empêché son ascension à l’heure où les SUV se veulent plus civilisés, chics et urbains que tout-terrains. Ford revoit alors sa copie et procède à des retouches en 2015 puis à nouveau en 2017. Le restylage est plus important durant cette année, car le design est entièrement retravaillé. Le Ford EcoSport étrenne des buses d’aération sur la planche de bord, des boucliers et des phares redessinés et à l’intérieur, il s’équipe d’un écran tactile de 8 pouces. L’ascension du SUV peut enfin commencer.

Technologie, confort et sécurité

Sous le capot, le Ford EcoSport est équipé d’un moteur essence EcoBoost 3 cylindres de 1,0 litre décliné en une puissance de 100, 125 ou 140 chevaux. Cette technologie a gagné de nombreuses fois le prix du moteur international de l’année en raison de ses performances. Il se décline également en un bloc diesel EcoBlue 1,5 litre générant une puissance de 120 chevaux. Monté d’une transmission intégrale AWD, le SUV se veut être aussi technologique en proposant les meilleures solutions d’aides à la conduite : aide au démarrage en côte, caméra de recul, système de détection des angles, aide au stationnement arrière, feux de jour à LED, reconnaissance des panneaux de signalisation, etc. Au-delà, il s’avère très pratique grâce à ses sièges arrière intelligents rabattables, son plancher de coffre réglable ou sa garde au sol surélevée qui lui permet d’arpenter toutes les routes.

Pourquoi acquérir le Ford EcoSport en leasing ?

Pour une entreprise, proposer une voiture de fonction à un collaborateur est un témoignage de reconnaissance du travail apporté et s’impose en même temps comme un moyen de fidélisation. Sauf que la démarche est onéreuse, car si on ne parle que du Ford EcoSport, ce dernier se négocie à un tarif entre 20 400 et 23 900 euros selon la finition choisie (Connected, Titanium, ST-Line, ST-Line noir et jaune). Cette somme sera déduite de la trésorerie si l’entreprise opte pour un achat au comptant. Et si elle mise sur un crédit auto, elle devra alors payer des intérêts élevés auprès des banques. Face à tous ces inconvénients, la meilleure alternative consiste à choisir une location longue durée qui permet de payer le coût d’usage du véhicule progressivement via des loyers mensuels. Ces derniers sont considérés comme des charges et ne figurent pas au bilan sans compter qu’ils sont déductibles du revenu imposable. Mais avant de souscrire, il existe de nombreux éléments à prendre en compte notamment la durée de location, la limite kilométrique, les prestations annexes (entretien, maintenance, réparation, assurance), le prix des loyers, etc.