Flotte véhicules utilitaires en leasing : fonctionnement et devis

Les véhicules utilitaires sont indispensables dans la bonne marche de nombreuses activités professionnelles intervenant dans le transport de personnes ou de marchandises. Ils doivent être choisis avec la plus grande minutie étant donné qu’ils représentent une dépense non négligeable pour les entreprises. Au-delà, il est également très important d’opter pour le bon mode de financement. Dans ce cadre, le leasing est la solution la plus adaptée compte tenu de sa flexibilité et de son coût maîtrisé.

Comment choisir son véhicule utilitaire ?

Utilisé pour le transport de personnes ou de marchandises, un véhicule utilitaire est considéré comme tel dès lors qu’il répond à certains critères : un poids total autorisé de charge de moins de 3,5 tonnes, une utilisation industrielle, professionnelle ou commerciale, une largeur de 2,55 m, une longueur de 12 m, des carrosseries en version benne, plancher-cabine ou nacelle, généralement sans sièges arrière. Dédié uniquement aux titulaires du permis B, le VUL peut prendre également différentes formes : fourgonnettes, pick-up, fourgons, camions-bennes, camions réfrigérés, bennes hydrauliques, camions dédiés aux transports de produits dangereux, etc. Ne sont pas considérés comme un VUL, les modèles de type camions pompiers, corbillards, ambulances et autres véhicules spéciaux.

Un véhicule utilitaire permet ainsi aux entreprises d’assurer leurs missions. Étant donné son importance, son choix ne doit pas se faire à la légère. Plusieurs paramètres sont à prendre en considération comme la sécurité offerte aux passagers et aux marchandises transportés, l’encombrement, l’espace de rangement ou encore l’aménagement. Le VUL doit pouvoir circuler autant en ville que sur les chantiers et routes non bitumées. Il doit également être muni de l’aménagement adapté en fonction des chargements transportés et offrir la meilleure ergonomie possible en se dotant entre autres de rampes, de portes coulissantes ou de la hauteur adéquate. Par ailleurs, il est important de ne jamais négliger les options telles que l’éclairage, la galerie ou le GPS ainsi que les volumes utiles qui peuvent aller de 2 à 17 m3 selon s’il s’agit d’une fourgonnette, d’un fourgon ou d’une camionnette. Évidemment, la puissance du moteur, la consommation de carburant ainsi que les émissions de CO2 entrent aussi en ligne de compte surtout pour des questions de fiscalité.

Le leasing : un mode de financement adapté à l’acquisition d’une flotte auto

La question la plus épineuse à laquelle l’entreprise doit répondre dans le cadre de la constitution d’une flotte automobile porte sur le choix du financement. Historiquement, l’achat au comptant et l’achat à crédit ont toujours été privilégiés. Si l’achat au comptant a l’avantage de préserver la capacité d’emprunt et donner accès à un plus libre choix de véhicules neufs ou d’occasion, la souscription à un prêt bancaire pour sa part contribue à épargner les fonds propres de l’entreprise et offre une meilleure gestion budgétaire grâce à des échéances fixes.

En parallèle à ces solutions traditionnelles, d’autres alternatives plus intéressantes encore ont vu le jour à savoir le leasing. À l’inverse de l’achat au comptant ou à crédit, cette formule ne permet pas de devenir propriétaire du véhicule. Il s’agit d’une offre locative qui consiste à payer uniquement pour l’usage du bien en échange du règlement d’un loyer fixe. Le leasing s’adresse aux différentes entreprises, qu’importe le secteur d’activité et le statut juridique : TPE, PME ou grands comptes opérant dans le domaine commercial, industriel, agricole ou artisanal, professions libérales, associations, collectivités locales et administrations.

Le principal intérêt du leasing est que la mise de départ est relativement faible puisqu’il suffit de régler un apport et un dépôt de garantie pour pouvoir repartir avec son véhicule utilitaire neuf et équipé. Parfois même, les sociétés de leasing n’exigent aucune avance de fonds à la souscription. Par ailleurs, les entreprises peuvent utiliser les revenus obtenus grâce à l’utilisation du VUL pour régler leurs mensualités. De cette manière, la location devient quasiment gratuite. Autre point fort du leasing : il rend possible le remplacement des véhicules les plus obsolètes de façon plus simple et à moindre coût contre des modèles équipés des dernières innovations des constructeurs.

Le prix d’un leasing

Le coût d’une opération de leasing ne relève pas uniquement du prix du véhicule. Il existe une multitude de paramètres qui entrent en jeu à commencer par le tarif des loyers qui comprend une part relative à la mise à disposition du bien et une autre part permettant de couvrir le paiement anticipé de la valeur de la voiture. Plusieurs critères sont utilisés pour définir le prix du loyer notamment la durée de location, le prix d’achat, le coût des marges et des charges de la société de leasing.

Il se peut également qu’avant la livraison du VUL, le souscripteur doive régler un dépôt de garantie ou un apport personnel équivalent à 10 à 30% du prix total du véhicule.

L’assurance doit aussi entrer en ligne de compte dans le coût d’une location longue durée. Il ne s’agit pas uniquement de l’assurance auto, mais aussi de l’assurance décès-invalidité ainsi que de la garantie de perte financière.

Autre chose : le non-respect des conditions du contrat peut entraîner des pénalités financières. À titre d’exemple, si le locataire veut restituer le véhicule avant la fin de son bail, il devra verser le prix des mensualités qui reste à payer ainsi que des pénalités. Idem dans le cas du dépassement kilométrique autorisé par le loueur qui génère des frais supplémentaires à régler au terme du contrat.

Obtenir un devis pour un financement en leasing d’une flotte de VUL

Souscrire à un leasing surtout lors de la création d’une flotte auto nécessite de connaître tous les aspects financiers de l’offre. Pour obtenir plus de détail, l’idéal est de solliciter une demande de devis auprès des loueurs spécialisés. Cette démarche est aisée et ne prend pas énormément de temps surtout en passant par les services d’un comparateur en ligne. Les entreprises qui ne veulent pas gérer tous les volets liés à la gestion de leur parc auto quant à elles peuvent passer par les services d’un prestataire en fleet management qui se chargera de trouver le bon mode de financement, mais aussi de s’occuper de la gestion des véhicules que ce soit au niveau administratif qu’en matière d’entretien.