La LLD de véhicule utilitaire : quels avantages de cette formule de leasing ?

La constitution ou le renouvellement d’une flotte de véhicule utilitaire engendre un investissement conséquent pour une entreprise. Il n’est pas toujours évident de débloquer des milliers d’euros pour faire l’acquisition de nouveaux véhicules. La Location Longue Durée s’inscrit comme une des meilleures solutions pour contourner les contraintes financières relatives à l’achat d’utilitaires en simplifiant les prévisions budgétaires grâce à la mise en place de loyers fixes et connus à l’avance.

Un budget maîtrisé sur les véhicules professionnels

Plus qu’un simple mode de transport, le véhicule utilitaire contribue à la productivité d’une entreprise. Or, son acquisition relève d’un investissement très important, compte tenu du prix d’achat qui se chiffre à plusieurs milliers d’euros. Pour ne pas avoir à bloquer sa trésorerie, une entreprise peut souscrire à une Location Longue Durée (LLD). Le but de cette formule est de louer le véhicule pendant une période prédéfinie et de payer des loyers mensuels en échange de la jouissance du bien. Au début du contrat, le coût des mensualités est fixé par le loueur et dépend du type de véhicule choisi, de la durée de la location, du forfait kilométrique ainsi que des prestations annexes. Comme ce tarif est transparent, l’entreprise locataire ne subit pas de mauvaises surprises au cours de la location et maîtrise son budget en long et en large.

Un choix large de constructeurs et de modèles offerts

En souscrivant à une LLD, l’entreprise n’est pas obligée de se cantonner aux modèles d’un seul constructeur, à moins qu’elle ne choisisse de le faire délibérément. En effet, beaucoup de sociétés françaises préfèrent disposer d’une flotte auto issue de constructeurs tricolores pour des raisons patriotiques et par envie de faire valoir le savoir-faire français. D’autres choisissent de faire affaire avec des loueurs multi-marques qui peuvent proposer des véhicules utilitaires de constructeurs allemands, italiens, américains, asiatiques, etc. Le choix est particulièrement large et dépend des besoins de chaque locataire. Il est possible de louer des fourgonnettes, des fourgons compacts, de grands fourgons, des pick-up, des camions et poids lourds ou même des micro-fourgons qui sont parfaits pour des petites livraisons en ville. Les véhicules sont sélectionnés avec le plus grand soin pour leurs performances et leur rentabilité et ainsi assurer un TCO attractif.

Des économies financières à la clé

D’après l’Observatoire des Véhicules d’Entreprise, les professionnels qui décident d’acquérir leur flotte par le biais d’une LLD réalisent des économies entre 10 à 25%. Les sociétés de location disposent d’un pouvoir de négociation auprès des constructeurs et des concessionnaires lors de l’achat des véhicules. Elles font profiter de ces tarifs dégressifs à leurs locataires. Toutefois, il ne s’agit pas toujours d’une généralité. Il se peut que les coûts soient plus importants chez certains loueurs par rapport à d’autres. D’où l’intérêt de ne jamais négliger les travaux de comparaison des offres avant de souscrire. Il est aussi préconisé de ne pas se laisser tenter systématiquement par les offres packagées qui peuvent être superflues.

Une solution souple

Un des points forts de la LLD repose sur la grande flexibilité du contrat. Le bail s’adapte à la rigueur budgétaire ainsi qu’aux besoins spécifiques des entreprises. Ainsi, celles-ci ont la possibilité d’apporter des modifications sur les services annexes proposés, le forfait kilométrique ou encore la durée de la location moyennant une rectification du coût des mensualités. Dans certains cas, il est envisageable d’opérer des ajustements sur les conditions du contrat en fonction des évolutions de l’activité. L’entreprise peut modifier sa Location Longue Durée en une Location de Moyenne Durée pour des employés qui ont besoin de changer régulièrement de voitures ou dans le cadre de demandes ponctuelles.

Gestion du parc auto plus aisée

De nombreuses entreprises sont intéressées par la LLD, car elle facilite la gestion de la flotte automobile. En effet, gérer un grand nombre de véhicules utilitaires n’est pas aisé entre l’entretien, la souscription aux assurances, le carburant, les réparations, etc. La société de location peut prendre en charge tous ces volets pour permettre à ses clients de se concentrer sur leur cœur de métier. En déléguant les diverses tâches administratives au leaseur, l’entreprise se focalise exclusivement sur le développement de l’activité. Le loueur peut proposer une grande diversité de prestations : gestion des péages, assurance auto, véhicules de remplacement, entretien, assistance aux dépannages. Il peut également fournir des outils de reporting pour le suivi de l’utilisation des véhicules ou encore organiser des formations à l’éco-conduite.

Les risques transférés au loueur

Les véhicules utilitaires subissent des dépréciations de l’ordre de 25% la première année de circulation et continuent à perdre de leur valeur au fil du temps. C’est la raison pour laquelle l’achat d’un véhicule n’est pas considéré comme un investissement, mais comme une perte d’argent. Avec la LLD, les entreprises s’épargnent ces déficits, car au terme du bail, les véhicules sont restitués auprès du loueur vers qui le risque financier va être transféré. Toutefois, il faudra veiller à respecter scrupuleusement le forfait kilométrique et l’entretien du véhicule. Les dépassements kilométriques engendrent des pénalités très onéreuses. De plus, si le bien est rendu dans un mauvais état, des frais de réparations sont facturés à la fin de la location.

Une fiscalité attractive

Une entreprise ayant adopté le leasing peut récupérer la TVA sur ses véhicules utilitaires et ses véhicules commerciaux. La récupération de la taxe est également autorisée sur les frais de dépannage/remorquage, de réparation ou encore l’entretien. Il en va de même sur le carburant que ce soit du gazole ou plus récemment de l’essence. Par ailleurs, la LLD a pour vertu de ne pas alourdir le bilan comptable. Les mensualités versées sont considérées comme une dépense et non un investissement. Aucun amortissement n’est associé au véhicule et il n’y a pas d’immobilisation. Les entreprises peuvent également déduire les loyers du revenu imposable.

Un autre atout de la LLD est qu’elle permet aux professionnels de préserver leur capacité d’investissement et d’endettement. Comme la trésorerie n’est pas bloquée pour l’achat des véhicules et qu’il n’est pas nécessaire de souscrire à un crédit pour financer l’acquisition, les ressources peuvent être affectées à la concrétisation de projets plus stratégiques.