Quelle borne de recharge ou wallbox pour le Nissan e-NV200 ?

Pour le transport de personnes ou de petites marchandises, le Nissan e-NV200 est l’utilitaire adapté à tous les besoins professionnels. Il a bénéficié d’une mise à jour en 2018, ce qui lui a permis d’offrir une autonomie plus importante grâce à sa nouvelle batterie de 40 kWh. Celle-ci peut être rechargée en entreprise via une Wallbox ou sur les stations publiques par le biais d’une borne rapide.

Le Nissan e-NV200 : un VUL pratique et intelligent

Commercialisé pour la première fois en juin 2014, le Nissan e-NV200 fait partie des premiers VUL électriques disponibles sur le marché. Dédié aux entreprises, il a aussi ciblé une clientèle de particuliers recherchant une solution de mobilité avec un espace généreux pour les loisirs. En 2018, l’utilitaire subit quelques mises à jour et abandonne sa batterie de 24 kWh au profit d’un nouveau pack Lithium-ion d’une capacité énergétique de 40 kWh à 48 modules et 192 cellules. L’autonomie atteint désormais 200 km en cycle WLTP. L’utilitaire est pourvu d’un moteur synchrone AC de 80 ch/109 kW qui délivre un couple maximal de 254 Nm. La consommation estimée est de 16.5 kWh/100 km.

Pour plus de confort au volant, les conducteurs ont droit à deux modes de conduite à savoir le mode « B » et le mode « Eco ». Le premier a pour vocation d’accroître la régénération de la batterie via les freinages et les décélérations pour optimiser l’autonomie. Le second pour sa part apporte des modifications au niveau de la calibration de la pédale d’accélérateur pour privilégier le frein moteur et gérer facilement les accélérations, ceci toujours en vue d’améliorer l’autonomie.

Toute la force du Nissan e-NV200 repose sur l’introduction de plusieurs technologies de connectivité. Les utilisateurs ont par exemple droit à l’application NissanConnect EV qui donne un accès à distance au véhicule pour lancer la climatisation et la recharge, gérer l’autonomie, comparer leur mode de conduite avec d’autres automobilistes ou géolocaliser les stations de recharge aux environs.

Les ADAS répondent également à l’appel pour améliorer l’expérience de conduite de l’automobiliste. De la caméra de recul, au freinage sous contrôle en passant par l’aide au démarrage en côte ou l’ESP, la sécurité est au rendez-vous.

Le Nissan e-NV200 continue de proposer des prestations utiles adaptées aux besoins professionnels, avec son volume de chargement de 4,2 m3 qui lui permet de transporter deux europalettes. Sa charge utile atteint 700 kg tandis que l’espace de chargement est de 2 m de longueur. L’empattement est fixé à 2.725 m et le PTAC est à 2220 kg.

Quelle puissance de borne de recharge pour le Nissan e-NV200 ?

Le plus gros avantage du Nissan e-NV200 est sans nul doute sa batterie de 40 kWh. Certes, celle-ci n’autorise pas une autonomie très élevée, mais en contrepartie, il n’est pas nécessaire d’avoir une infrastructure surpuissante pour recharger. Le Nissan e-NV200 accepte une recharge en mode 2 sur une prise renforcée. Celle-ci est recommandée par rapport à la prise domestique standard, car elle est plus sécurisée, ce qui évite les risques de surchauffe. De plus, la prise renforcée déploie une puissance de 3,2 kW en courant alternatif contre 2,3 kW sur prise classique. En revanche, le temps de recharge est lent et atteint péniblement 21h30 selon les estimations de Nissan.

D’où l’intérêt de se tourner vers une borne de recharge, ou Wallbox autorisant une charge accélérée en mode 3. D’office, l’utilitaire est équipé d’un chargeur embarqué d’une puissance de 6,6 kW. Il est alors compatible avec les Wallbox de 7 kW, qui lui permet de se recharger en 7h30. Les utilisateurs veilleront à ne pas choisir de Wallbox d’une puissance supérieure à celle annoncée par le chargeur embarqué, car l’intensité du courant émis sera bridée. Si la Wallbox est de 11 kWh par exemple, le courant sera automatiquement limité à 6,6 kW pour des raisons de sécurité.

Quelle est la meilleure borne de recharge ?

La puissance ne représente pas l’unique critère guidant le choix d’une borne de recharge. Certes, ce détail est important, mais il existe d’autres paramètres qui influencent aussi la qualité et la pertinence de l’infrastructure, à commencer par le prix. Comme le Nissan e-NV200 tolère une puissance limitée à 6,6 kW, il est inutile d’investir dans des bornes de 11 ou 22 kW. Les utilisateurs réduiront leurs dépenses avec une Wallbox de 7 kW.

Le coût de celle-ci va aussi dépendre de la marque choisie qui peut être un fabricant de bornes spécialisé comme EVBox ou Newmotion, ou un fabricant de matériels électriques tels que Legrand ou Schneider. Les indices de protection IP et IK surtout pour les installations à l’extérieur sont à regarder de très près. L’équipement doit être en mesure de résister aux intempéries, à la poussière ainsi qu’aux chocs.

Un autre élément majeur pour choisir la meilleure Wallbox consiste à vérifier les fonctionnalités proposées. Les modèles de qualité proposent un système recharge intelligent ou smart charging qui permet de récupérer l’autonomie du véhicule sans « surcharger » le réseau électrique et faire des économies sur la facture énergétique. La borne doit idéalement être munie d’un dispositif de pilotage à distance via ordinateur, smartphone ou tablette pour lancer, arrêter ou programmer la recharge automatiquement et suivre la consommation en temps réel.