Leasing Toyota Land Cruiser – LOA & LLD entreprise

Aucun résultat

La Toyota Land Cruiser est un véhicule qui a vu le jour dans les années 50. Autrefois, la Toyota Land Cruiser, un vrai véhicule tout terrain s’est mué en un SUV qui se veut un peu plus élégant. Actuellement, c’est le plus grand SUV de la gamme du constructeur japonais. Malgré sa nouvelle carrosserie, le modèle n’a pourtant rien perdu de sa fougue sur les terrains difficiles. Pour répondre aux besoins des professionnels toujours à la recherche de moyens de réduire les coûts, le SUV est proposé en LLD.

Toyota Land Cruiser : une seule motorisation sous le capot

Avec la Toyota Land Cruiser, vous êtes face à un véhicule tout terrain de la vieille école. Il est basé sur un châssis en échelle rendant le modèle plus rigide et plus filtrant à l’égard des chocs et des vibrations. Sous le capot, on ne retrouve qu’une seule motorisation, celle de 2,8 D-4D qui a déjà équipé le véhicule auparavant. Il s’agit d’un 4 cylindres de 2,8 litres développant 117 chevaux de puissance pour un couple de 450 Nm sur la version associée à une boite automatique à 6 vitesses et de 420 Nm pour la version avec une boite manuelle à 6 vitesses. Si la motorisation est restée la même, la dernière version du véhicule affiche tout de même des nouveautés sur le plan visuel. On peut noter de nouveaux phares, de pare-chocs et une calandre modifiée ainsi qu’un capot redessiné. Le SUV a également revu ses dimensions à la hausse, ce qui se traduit par un plus grand empattement favorisant l’espace à bord. Pour être en phase avec son époque, le modèle adopte un écran d’infodivertissement offrant une utilisation intuitive. Quant aux sièges, ils sont confortables, tant à l’avant qu’à l’arrière.

Des équipements dignes d’un véritable tout-terrain à bord de la Toyota Land Cruiser

Le véhicule est doté de boutons placés de part et d’autre de l’écran central pour que le conducteur ait accès à des commandes pour régler la conduite selon les conditions rencontrées. Plusieurs modes de conduite sont disponibles pour couvrir le maximum de circonstances. Ils vont de la conduite en milieu boueux, sableux et même sur les rochers. Le véhicule est assorti du système Crawl Control qui fonctionne comme un régulateur de vitesse, lui permettant d’agir de manière presque indépendante en phase de montée et de descente. Dans la liste des équipements de sécurité, la Toyota Land Cruiser est dotée d’un système de contrôle de la pression des pneus et du Toyota Safety Sense qui comprend une alerte anticollision avec reconnaissance de piétons, le régulateur adaptatif de vitesse et l’alerte de changement de voie involontaire. À cela s’ajoutent la reconnaissance de panneaux de signalisation et l’avertisseur d’angle mort.

Le coût de la Toyota Land Cruiser

Le grand SUV Toyota Land Cruiser est proposé à partir de 41 570 euros dans sa version d’entrée de gamme Active, ce qui n’augure rien d’intéressant en matière d’équipements. Pour bénéficier d’une Toyota Land Cruiser bien dotée, il faudra monter à la version Country ou Lounge qui font respectivement 48 650 et 63 860 euros. L’équipement est toutefois complet au niveau Premium de 70 150 euros. L’achat du véhicule représentera donc un sacré investissement pour le professionnel compte tenu de ces prix. Heureusement, il existe un moyen plus économique et avantageux pour en disposer.

Une LLD pour financer la Toyota Land Cruiser

La LLD est la formule de leasing la mieux indiquée pour les professionnels souhaitant maitriser ses coûts. En tant que formule de leasing, elle permet de louer la Toyota Land Cruiser pour une durée allant de 1 à 6 ans en s’acquittant seulement d’un loyer mensuel correspondant à son usage. Il s’avère donc moins cher de louer le véhicule durant 4 ou 5 ans au lieu de l’acheter pour ensuite le revendre après quelques années. Avec une LLD, l’entreprise a l’occasion d’inclure les services de gestion du véhicule dans le prix de son loyer, ce qui permet de visualiser les dépenses liées à son usage. Ce loyer reste fixe toute la durée de la location et il est déductible du chiffre d’affaires.