Leasing Toyota ProAce – LOA & LLD utilitaire entreprise

Votre devis personnalisé

J'accepte que mes informations soient transmises à des partenaires de Véhicules Pros afin d'obtenir une tarification dans le cadre d'une offre de leasing

* Champs obligatoires

Dans la catégorie des utilitaires, les Européens sont en tête. C’est pourquoi Toyota a décidé de s’unir avec le groupe PSA pour concevoir le ProAce. Résultat : un véhicule polyvalent profitant des meilleures technologies également disponibles sur le Citroën Jumpy et le Peugeot Expert. Les entreprises cherchant à renouveler leur flotte d’utilitaires pourront attribuer toute leur confiance à ce modèle accessible d’autant plus en LLD.

Toyota ProAce : utilitaire Made in Japan à la sauce française

En 2013, Toyota décide de mettre fin à la production du Toyota HiAce et du XH10 s’arrêtant respectivement après 15 et 18 ans de carrière. Bien évidemment, il fallait trouver un nouveau remplaçant, mais à des coûts moindres. Comme on a coutume de le voir dans l’industrie automobile, beaucoup de véhicules se déclinent en version rebadgée en partageant des plateformes intermarques. Toyota mise sur cette option et l’utilitaire sera calqué sur le Peugeot Expert, la Citroën Jumpy et la Fiat Scuo II. La collaboration avec le groupe PSA permet au constructeur japonais de profiter des nouvelles technologies développées en Europe et en même temps de gagner davantage de notoriété sur ce marché où il a du mal à percer. Le Toyota ProAce est disponible en une large gamme de versions destinées à s’adapter à chaque métier : cabine approfondie, fourgon tôlé, plancher-cabine et Combi 9 places pour le transport de personnes. Il est proposé en trois longueurs de carrosserie et en deux longueurs d’empattement. Cet utilitaire pourra servir les besoins des professionnels du bâtiment, des artisans, des entreprises de livraison et de plusieurs autres métiers en associant à la fois praticité et modularité.

Une gamme de finitions et accessoires

Le Toyota ProAce est disponible en trois niveaux de finitions. L’entrée de gamme Active est accessible à 23 235 euros HT alors que la finition Dynamic est tarifée à 24 135 euros HT tandis que la finition Business est disponible à 25 385 euros HT. Il est possible de rajouter des options comme le système Traction Control destiné à améliorer l’adhérence et dédié aux professionnels parcourant des sols glissants. Le Pack mains libres, le Pack Access ou la peinture métallisée figurent également au programme des options supplémentaires. Tout l’avantage du Toyota ProAce est qu’il dispose d’une gamme d’équipements supérieurs à celle de ses frères jumeaux européens. Il est muni notamment du système Moduwork qui permet de gagner un volume de rangement supplémentaire de 0,5 m3 pour l’aménagement. Dans la cloison de séparation se trouve également une trappe qui s’ouvre et donne une longueur de chargement de 1,16 m.

Équiper une flotte de Toyota ProAce grâce à la LLD

Une des plus grandes difficultés des entreprises est de s’équiper d’une flotte automobile. Car l’acquisition de plusieurs voitures a des impacts très négatifs sur la trésorerie. Non seulement il faut financer l’achat, mais en plus, il est également nécessaire d’assumer toutes les charges engendrées par les véhicules. On entend par là : le carburant, les péages, l’assurance, les contrôles techniques, les réparations, les dépannages, etc.

En alternative, rien de mieux que d’opter pour la Location Longue Durée. Ce système consiste à louer l’utilitaire sur une période de 12 à 72 mois en échange du versement de mensualités auprès du loueur. Il est avantageux dans la mesure où il évite d’investir d’importants fonds dans la constitution du parc automobile. L’entreprise se donne ainsi l’opportunité d’utiliser sa capacité d’investissement et ses liquidités dans des projets plus porteurs. De plus, le contrat peut aussi inclure le prix de l’entretien, de la maintenance, des véhicules de remplacement, de la pneumatique ou des assurances. Il s’agit d’un atout important permettant de mieux maîtriser les coûts. Connaître les loyers à l’avance facilite la gestion du budget. Du point de vue fiscal, non seulement les loyers sont déductibles des bénéfices imposables, mais en plus, l’entreprise profite d’une exonération sur la TVS en utilisant un utilitaire.