Leasing DS3 Crossback E-Tense – LLD voiture électrique entreprise





Dynamique, silencieuse, élégante, la DS3 Crossback E-Tense matérialise l’envie de DS Automobiles d’investir le secteur des électriques. Le crossover plaira aux entreprises souhaitant s’orienter vers la mobilité verte et offrir un outil de motivation à ses collaborateurs. Et pour faciliter le financement de ce véhicule, rien de mieux que le leasing.

DS3 Crossback E-Tense : une voiture branchée pour l’entreprise

Il affirme la même identité et une ADN similaire à la DS3 Crossback tout en mettant en avant son élégance à travers une gamme d’éléments performants et modernes. La DS3 Crossback E-Tense disponible depuis 2020 représente le premier véhicule électrique premium de la marque appartenant au groupe PSA. Du point de vue du design, l’absence de pot d’échappement et l’ajout des badges d’identification viennent différencier l’E-Tense des modèles thermiques. Tout se joue plutôt sous le capot. Le crossover s’équipe d’un électromoteur de 100 kW développant une puissance de 136 chevaux avec un couple de 260 Nm. Le 0 à 100 km est atteint en 8,7 secondes. Le véhicule quant à lui affiche une vitesse maximale de 150 km/h. Au niveau de la batterie, il s’agit d’un modèle de 50 kWh offrant une autonomie de 300 km en cycle WLTP. Cela est amplement suffisant pour un conducteur lambda bien que sur la Hyundai Kona et la Kia e-Niro par exemple, la batterie atteigne 64 kWh. Pour palier, un mode de recharge rapide permet de récupérer 80% de la batterie en 30 minutes.

Financer la DS3 Crossback E-Tense en leasing

Le DS Crossback E-Tense se négocie sur un tarif de 39 200 euros à 46 300 euros. Le financement peut s’envisager par le biais d’un leasing. L’entreprise peut confier toutes les démarches à la société de location. Opter pour ce système plutôt qu’un achat classique avec un crédit bancaire est avantageux à bien des égards. Une des principales particularités du leasing en effet est qu’il donne accès à une panoplie de prestations, ce qui est unique à la France. Le locataire peut demander à inclure dans ses mensualités le montant de l’assistance, de la maintenance et de l’assurance auto. La voiture ne lui coûtera donc plus rien. En option, il a la possibilité de solliciter même un véhicule de remplacement, le changement de pneumatique ou encore la gestion des amendes et des péages. De même, le loyer peut inclure le coût de l’installation d’une borne de recharge chez l’employé. Cette tranquillité d’esprit offerte par le leasing est inégalable. À tous ces avantages s’ajoute la possibilité d’être exonéré du paiement d’un apport représentant généralement 35% du prix de la voiture. Mieux, en misant sur une électrique comme l’E-Tense, l’entreprise peut être éligible à un bonus écologique de 6000 euros directement déduit du premier loyer.

Pourquoi intégrer une voiture électrique à la flotte d’entreprise ?

Renouveler une flotte en véhicules électriques est profitable pour les entreprises, déjà en termes de coût. Pour une moyenne annuelle de 15 000 km parcourus et à modèle égal, les frais d’une automobile électrique ne coûteront que 600 euros par an contre 1215 euros pour un diesel et 1287 euros pour une essence.

Par ailleurs, le marché est en pleine croissance. Certes, pour l’heure, les 100% électriques sont encore onéreux, mais les prix vont forcément chuter quand on sait que d’ici 2022, 200 nouveaux modèles vont débarquer sur le marché.

L’entreprise qui désire se construire une image durable et positive a aussi intérêt à opter pour un véhicule électrique et restera ainsi en phase avec les préoccupations environnementales.

Enfin, il faut savoir qu’étant des modèles dernier cri, les voitures électriques actuelles profitent des meilleures technologies. Sous le capot, les constructeurs font de leur mieux pour garantir design, puissance et autonomie. L’E-Tense en est la preuve.